Midis InterActions

 

Les midis InterActions se veulent un lieu de réflexion et d’échange entre chercheurs et praticiens autour de résultats de recherche qui présentent un intérêt pour le personnel du CIUSSS et les organismes partenaires du territoire. La formule de présentation duo chercheur-praticien veut promouvoir le maillage entre la recherche et la pratique

À venir - Mercredi 15 novembre 2017

Le réseau de la santé face à la mort : Enjeux et perspectives

Au Canada, environ 70 % de la population meurt en milieu hospitalier. Nombreux sont les défis pour le personnel soignant qui est confronté aux multiples questionnements soulevés par cette réalité et, aux enjeux particuliers que posent le processus du mourir. Des enjeux éthiques, juridiques, organisationnels ou encore relationnels émergent. Le réseau de la santé se doit de tenir compte de cette réalité en honorant à la fois les désirs des mourants et de leur famille tout en respectant les impératifs organisationnels et, disons-le, économiques auxquels ils doivent faire face. La loi sur l’aide médicale à mourir implantée depuis 2015 vient ajouter une complexité supplémentaire. À la lumière des connaissances que nous avons déjà sur le sujet, quels sont les éléments à considérer pour que cette Loi soit implantée de manière satisfaisante pour tous ? Et au contraire, quels sont les pièges à éviter? 

Pour plus de détails, consultez l'affiche!

2017

Automne 2017

24 octobre 2017

Tisser des liens pour se coordonner et aider des sans-abris 

Luc Farinas, chercheur postdoctoral, équipe REGARDS, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Commentateur : Miguel Bergeron-Longpré, intervenant psychosocial à l’organisme RAP Jeunesse et son équipe

Les intervenants des secteurs publics et communautaires participent parfois à des relations interorganisationnelles pendant leurs tâches quotidiennes dans l’aide aux sans-abri. Ces praticiens agissent pour créer, maintenir et interrompre ces liens dans des conditions particulières. Le cas du rôle de liaison de l’Équipe Itinérance et de ses partenaires permet d’illustrer comment ils procèdent à ce tissage dans certaines conditions, avec certains défis et impacts. Ce cas illustre surtout comment une organisation, de nature peu formalisée et créative, se produit en cours d’intervention et peut favoriser l’accessibilité aux services pour ces personnes souvent démunies. 

Documents et liens pertinents

Présentation (format PDF)S

Site internet de RAP Jeunesse

 Vous pouvez voir ou revoir la conférence de Luc Farinas ci-dessous!

 

18 septembre 2017

Intégration des réfugiés syriens. Regards croisés sur le parrainage privé au Québec. Enjeux, défis et leviers d’intervention

Lourdes Rodriguez Del Barrio, École de service social, Université de Montréal, Directrice scientifique, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Marie-Jeanne Blain, Anthropologue, Postdoctorante INRS, Équipe de Recherche et d'Action en Santé Mentale et Culture

Commentatrice : Hakima Kalif, conseillère en immigration (CRCIC), Oblates Franciscaines de Saint-Joseph

Présentation (format PDF)

Vous pouvez voir ou revoir la conférence de Mme Rodriguez del Barrio ci-dessous!


Hiver-printemps 2017

29 juin 2017

Le sommeil chez les enfants porteurs d’un diagnostic de maladie mentale

Roger Godbout, PhD, Département de psychiatrie, Université de Montréal et chercheur régulier à l’Hôpital en santé mentale Rivière-des-Prairies et au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal

Le sommeil occupe le tiers de nos vies mais pour les enfants, c’est près de 50 % ! Toutefois, une majorité de chercheurs et intervenants en santé s’intéressent surtout à la vie diurne. On sait pourtant que les relations entre le sommeil et la santé sont bidirectionnelles : la maladie affecte le sommeil et l’insomnie retarde la guérison. Chez l’enfant avec un diagnostic de maladie mentale, cela se manifeste non seulement par une exacerbation des symptômes mais aussi par des difficultés scolaires, des problèmes d’adaptation et parfois la mise en déroute des parents sinon de toute la famille. Nous réviserons donc le cycle veille-sommeil, les critères diagnostics et la fréquence de l’insomnie chez les enfants avec et sans diagnostic de maladie mentale puis nous verrons quelques liens entre la vie diurne dans le cas de l’autisme et du TDAH. Nous traiterons aussi du problème de l’accès aux soins pour ces enfants et celui du partage de connaissance patients-parents-intervenants.

Documents et liens pertinents

PPT de la présentation

DVD disponible gratuitement : Le sommeil chez les jeunes... pas toujours de tout repos

Extraits disponibles sur YouTube :

Livre : Comment aider mon enfant à mieux dormir de Brigitte Langevin

Livre : Enfin je dors... et mes parents aussi d'Evelyne Martello

Vous pouvez voir ou revoir la conférence du Dr Godbout ci-dessous!

 

27 avril 2017

Articulation des réseaux autour des personnes âgées vulnérables : mieux comprendre pour mieux intervenir

Émilie Audy, PhD, agente de recherche au centre InterActions

Commentatrice : Johanne Rheault, chef d'administration de programme - santé publique, direction des services intégrés de première ligne, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal

Puisque les besoins des personnes âgées de 75 ans et plus ont été identifiés comme une priorité d’action pour la population du territoire du CSSS Lucille-Teasdale et ses partenaires. Et, puisque l’accroissement des liens sociaux est considéré comme un facteur de protection contre les effets négatifs de la vulnérabilité des personnes âgées, un effort concerté d’inter-réseautage entre les différents segments de réseaux déployés à partir et autour des personnes âgées est mis de l’avant. Nous présenterons les résultats d’une étude qui visait à analyser les processus et les conditions d’interconnexion entre les réseaux, ou les segments de réseaux, déployés autour des personnes âgées de 75 ans et plus, notamment la place centrale qu’occupent certains individus et leurs activités en tant qu’interconnecteurs. Nous proposerons aussi quelques recommandations qui permettraient de soutenir ces interconnecteurs dans leurs fonctions de réseautage.

Présentation PPT

23 mars 2017

Vivre l’insalubrité : logement et exclusion dans l’expérience des locataires à Saint-Laurent

Renaud Goyer, doctorant en sociologie, Université de Montréal

Commentatrice : Zeina Sakr, chef d’administration de programmes - Équipe interdisciplinaire, Direction du programme SAPA, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Au Québec, la question du logement n’est pas au centre des débats politiques et sociaux. Les programmes des partis politiques y font rarement référence et le Gouvernement du Québec n’a pas, proprement dit, ni de politique d’habitation ni de ministère du logement. Une seule exception toutefois : la salubrité des logements et les problèmes de santé associés sont périodiquement présents dans les médias, révélant la situation difficile de certains locataires. Au-delà de leur capacité d’émouvoir, il nous apparaît important de s’intéresser au possible impact des problèmes de salubrité sur l’expérience du logement des locataires, notamment en termes d’exclusion sociale. À partir d’une recherche effectuée en partenariat avec le Comité logement Saint-Laurent, cette présentation vise à présenter comment la question de salubrité construit l’expérience des locataires d’une part, et en quoi, dans certains cas, elle empêche les locataires de contrôler leur espace intime et de s’inscrire plus largement dans l’espace social. 

Présentation PPT

 

14 février 2017

Pourquoi quitter son emploi? Regard sur les parcours de départ d’infirmières et d’infirmières auxiliaires

Nancy Côté, Ph. D., Chercheure d'établissement, Équipe RIPOST, CERSSPL-UL, CIUSSS de la Capitale-Nationale

Commentateur : Pierre Galarneau, Directeur adjoint enseignement et planification de la main d'oeuvre, Direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal

Nombreuses sont les études qui font état d’un problème important de roulement au sein de la profession infirmière. Une étude de cas a été menée dans un centre de santé et des services sociaux afin de comprendre ce qui incite autant d’infirmières et d’infirmières auxiliaires à vouloir quitter leur emploi. Par des entrevues auprès d’infirmières de moins de 35 ans, il a été possible de dégager quatre parcours de départ structurés autour de trois dimensions 1) l’aspect temporel des départs– à court ou long terme, 2) l’expérience subjective de travail et 3) la phase de la vie professionnelle ou personnelle au moment de la prise de décision. Cette conférence présentera ces quatre parcours de départ ainsi que les pistes d’action qui ont été identifiées afin de favoriser une meilleure rétention et fidélisation du personnel infirmier. 

Présentation PPT

17 janvier 2017

Au carrefour des pratiques en autisme : la perspective d’intervenantes et d’intervenants sociaux

Isabelle Courcy, Ph. D., chercheure postdoctorale, Université de Montréal et Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Commentatrice : Isabelle Doré, chef d'administration de programme DI-DP-TSA, Direction des services intégrés de première ligne, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal

Avoir un enfant ou un proche qui présente un trouble du spectre de l’autisme (TSA) constitue une réalité familiale de plus en plus courante. Les services spécialisés jouent un rôle important dans la vie de ces familles, que ce soit pour favoriser le développement de l’enfant et de la personne ou prévenir l’épuisement des proches. En première ligne, les intervenantes et les intervenants sociaux des centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) occupent un poste-clef dans la recherche et la coordination de ces services. Cette conférence porte sur la réalité de ces intervenantes et des intervenants dont le rôle est, jusqu’à présent, très peu documenté. Les liens de collaboration qui marquent leur pratique seront présentés à la lumière du contexte structurel et des défis qu’ils et elles rencontrent au quotidien.

Présentation (format PDF)

2016

Automne 2016

13 décembre 2016

Application des pratiques préventives des troubles musculo-squelettiques (TMS) par le personnel infirmier : évidences théoriques et empiriques

Saliha Ziam, Ph. D., professeure, école des sciences de l’administration, TÉLUQ et chercheure, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Commentatrice : Mélanie Bérubé, coordonnatrice du programme de traumatologie et responsable du volet recherche, Direction des soins infirmiers, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal et doctorante en sciences infirmières, Université McGill

Plusieurs chercheurs en santé et sécurité au travail (SST) sont d’accord pour dire que la disponibilité des résultats des recherches sur les mesures préventives des TMS ne garantit pas en soi leur application. Bon nombre de ces chercheurs ont souligné le besoin primordial de mieux diffuser ces connaissances et, notamment, l’importance de bien documenter les conditions facilitant l’appropriation et l’application des bonnes pratiques de prévention des TMS lorsqu’elles sont implantées dans le contexte réel des travailleurs. Ainsi, la présentation portera sur les conditions d’application des pratiques préventives des TMS chez le personnel infirmier à partir des théories du transfert des connaissances.

Présentation (format PDF)

16 novembre 2016

La nouvelle situation des entreprises d’économie sociale en aide domestique (EESAD) : conséquences sur les services aux aînés et pour les préposés d’aide à domicile

François Aubry, Ph. D., professeur, Département de travail social, Université du Québec en Outaouais (UQO) et chercheur, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions 

Frédérike Bergeron Vachon, assistante de recherche, Département de travail social, Université du Québec en Outaouais (UQO) 

Commentatrice : Myriam Garant, coordonnatrice, soins et services à domicile, RLS Ahuntsic-Montréal-Nord et Villeray-Petite-Patrie, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Depuis 1996, les entreprises d’économie sociale en aide domestique (EESAD) ont comme mission de réaliser des « activités de la vie domestique » (AVD) auprès de la clientèle d’un territoire, tout en misant sur le respect de valeurs sociales spécifiques (intégration de personnes précarisées, démocratisation des choix, vitalisation du territoire, etc.). Depuis 2015, les EESAD sont invitées à diversifier leur offre de service (AVQ) et à se considérer d’abord et avant tout comme des entreprises « privées ». Quelles sont les conséquences de cette nouvelle donne pour le réseau territorial de services, mais aussi pour les préposés d’aide à domicile ?

Présentation (format PDF) 

 

Hiver-printemps 2016

14 juin 2016

Soutenir la qualité des soins infirmiers: un levier pour améliorer les services aux usagers

Carl-Ardy Dubois, directeur scientifique, Centre FERASI, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal et chercheur, Centre InterActions

Commentatrice : Lorie Lord-Fontaine, conseillère cadre à la Direction des soins infirmiers, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal 

La qualité des soins et la sécurité des patients dépendent en grande partie des fonctions exercées par les infirmières à tous les niveaux du continuum de services (surveillance, évaluation, prestation de services, détection précoce des signes de complications). Cependant, les systèmes de santé sont encore à une phase précoce de mise en place de systèmes organisés de gestion de la qualité des soins infirmiers. Comme point de départ à la mise en œuvre de tels systèmes, cette présentation fera état d’un ensemble réaliste d’indicateurs qui sont soutenus par les meilleures preuves scientifiques et qui peuvent être utilisés pour évaluer  la qualité des services dispensés par les équipes de soins infirmiers. Une discussion sera effectuée sur les stratégies qui peuvent être utilisées afin de mobiliser ces indicateurs comme levier d’amélioration non seulement de la qualité des soins infirmiers mais aussi de la performance du système de soins dans son ensemble.

 

18 mai 2016

Passer des soins pédiatriques aux soins adultes: le cas de jeunes atteints d'une maladie orpheline grave et de leur famille

Manon Champagne, Ph. D., professeure agrégée, directrice du département des sciences de la santé, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) 

Commentateur : Stéphane Rousseau, Directeur adjoint - services généraux et médicaux de 1re  ligne, Direction des services intégrés de 1re ligne, CIUSSS du Nord-de-l'île-de-Montréal

Les nombreux progrès accomplis dans le domaine biomédical font en sorte que les enfants atteints de conditions chroniques complexes graves survivent aujourd’hui plus longtemps. Cela entraîne une complexification des soins et un alourdissement de la prise en charge pour leur famille. Un nouveau phénomène, la transition des soins pédiatriques aux soins adultes, est en émergence avec la survie de certains de ces jeunes au-delà de l’adolescence. Cette présentation dévoile les résultats d’une recherche qualitative interprétative à laquelle ont participé 12 familles et dont l’objectif était de mieux comprendre l’expérience de la transition telle que vécue par des jeunes atteints d’une maladie orpheline grave et leur famille.  

  

19 avril 2016

Dépannage alimentaire : regards croisés sur l’utilisation de services et les besoins des usagers 

Bernard-Simon Leclerc, Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique, Université de Montréal et centre InterActions et Annie C. Bernatchez, centre InterActions

Commentatrice : Ginette Pariseault, Cadre supérieure aux programmes famille, services généraux, développement des communautés retraitée, CISSS de la Montérégie-Ouest 

L’insécurité alimentaire est une problématique sociale importante parmi les préoccupations en matière de politiques de développement social. L’étude, qui s’inscrit dans un projet plus large, ambitionne d’étudier le fonctionnement d’un réseau d’acteurs communautaires et institutionnels cherchant à répondre aux besoins des usagers d’un service de dépannage alimentaire. Le premier volet de l’étude a permis de documenter l’expérience de recherche d’aide d’un groupe d’usagers. On traitera ici de l’utilisation des services et de besoins, à la fois ressentis ou exprimés par les usagers eux-mêmes ou perçus par les intervenants des organismes interrogés. 

 

17 mars 2016

Un programme de soutien postnatal à domicile au coeur de collaborations intersectorielles en périnatalité : le cas des « relevailles »

Geneviève Roch, Faculté des sciences infirmières, Université Laval et Centre de recherche du CHU de Québec

Commentatrice : Laetitia Cadusseau, coordonnatrice de l’intervention, Espace Famille Villeray

Les organismes communautaires Famille (OCF) sont considérés comme partenaires des réseaux locaux de services des établissements de santé et de services sociaux (ÉSSS). Certains OCF offrent un programme de soutien postnatal à domicile appelé relevailles, demeurant peu exploré et dont les collaborations intersectorielles qui entourent sa mise en oeuvre sont méconnues. L’étude consistait à évaluer les services de relevailles de 4 OCF et les collaborations qu’ils partagent avec les ÉSSS. Une étude de cas multiples combinant une enquête sur l’utilisation des relevailles, des entrevues auprès de 69 acteurs OCF/ÉSSS et des sources documentaires (175) a été réalisée. La présentation portera sur les principaux résultats obtenus quant à l’utilisation des relevailles, aux déterminants et aux modalités des collaborations.  

  

18 février 2016

Les laboratoires de promotion de la santé : un outil de développement professionnel et organisationnel en santé publique à découvrir !

Lucie Richard, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal et directrice de l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal

Commentatrice : Nicole Beaudet, Agente de planification, de programmation et de recherche, Direction de santé publique de Montréal, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal

Les laboratoires de promotion de la santé constituent une intervention novatrice de développement professionnel en promotion de la santé. Les laboratoires ont été développés par la Direction de la santé publique (DSP) de Montréal. Plusieurs équipes de professionnels des anciens Centre de santé et de services sociaux ont participé au laboratoire de promotion de la santé. Sept d’entre elles ont pris part à une évaluation de programme. Cette recherche visait à connaître le degré de mise en oeuvre des laboratoires, ses effets sur les professionnels et sur les organisations impliquées ainsi que les dimensions des contextes organisationnels susceptibles d’influencer les effets observés. Cette présentation abordera les principaux résultats de l’évaluation des laboratoires de promotion de la santé.

 

20 janvier 2016

Qu’apprendre des réformes québécoise et française quant à l’intégration des services gérontologiques?

Yves Couturier, École de travail social et Centre de recherche sur le vieillissement, Université de Sherbrooke et Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Commentatrice : Julie Lapointe, Directrice adjointe - post hospitalier et services ambulatoires, Direction des programmes de soutien à l'autonomie des personnes âgées, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal

Face à un changement sociodémographique particulièrement important, le Québec a fait de la rénovation du mode d’organisation des services aux personnes âgées en perte d’autonomie fonctionnelle une priorité ambitieuse de politique publique. À partir d’une analyse continue de cette rénovation depuis 2001, on fera le portrait de ce qui a été fait et reste à faire. La comparaison avec la France permettra quant à elle de problématiser la capacité de la société québécoise à relever les dés que pose le vieillissement général de la population. Si le Québec a mobilisé d’importants eorts de rénovation, l’avancement de l’intégration des services ne se fait pas sans dicultés, l’État québécois semblant privilégier les changements structurels à la fois utiles et risqués au regard de leur capacité à susciter une profonde transformation des pratiques cliniques. 

 

 

2015

15 décembre 2015

École-famille-communauté: comprendre l’implantation de ce type d’intervention et l’adhésion interorganisationnelle nécessaire 

Bernard-Simon Leclerc, chercheur, centre InterActions et Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique, Université de Montréal et Sabrina Lessard, professionnelle de recherche, centre InterActions et doctorante, Département d’anthropologie, Université de Montréal

Commentateur : Michel Chalifour, Directeur des grands projets, Table de concertation jeunesse Bordeaux-Cartierville

Cette recherche évaluative a analysé la capacité d’un regroupement local de partenaires intersectoriels de planifier et d’implanter une nouvelle démarche dans un projet collectif existant depuis de nombreuses années. Elle visait à mieux comprendre la façon dont la transformation d’un projet, pour se conformer aux conditions d’admissibilité d’un bailleur de fonds, est perçue et intégrée dans un environnement social donné.

Les conférenciers présenteront leur analyse de l’implantation d’une intervention intersectorielle globale et concertée de type école-famille-communauté, rendront compte des variations temporelles et intersites à cet égard, identifieront les facteurs organisationnels qui ont influé sur elle et dresseront un diagnostic de la collaboration interorganisationnelle. 

 

17 novembre 2015

L’élément religieux comme facteur de négociation des pratiques de soins : les suivis postnataux à domicile

Émilie Audy, professionnelle de recherche, centre InterActions et doctorante, Département de sociologie, Université de Montréal

Commentatrice : Patricia Tchamba, Infirmière Clinicienne, Prévention 0-5 ans, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal

Les services de santé, et particulièrement les soins liés à la périnatalité, font partie intégrante du processus d’intégration des nouveaux arrivants puisqu’ils représentent un espace de contact régulier entre les familles et les institutions. Au sein des services, les interactions entre les usagères et les professionnelles de la santé délimitent la place attribuée au religieux dans l’espace de soin. Basée sur une étude réalisée sur le territoire de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent, je déclinerai les multiples façons dont les infirmières laissent place à la religiosité des usagères des soins postnataux. De la coopération à la coercition, nous voyagerons ensemble dans l’univers des soins postnataux, de la personnalisation des soins et de la prise en compte de la diversité religieuse.    

 

13 novembre 2016

Une science des attentions et des diversions : Le travail relationnel des préposés aux bénéficiaires auprès des personnes atteintes de démence en CHSLD

Baptiste Brossard, chercheur postdoctoral, centre InterActions, partenariat de recherche ARIMA et Département de sociologie, Université de Montréal

Commentateur : Benoit Taillefer, préposé aux bénéficiaires au CIUSSS du Nord-de-l’île-de-Montréal

Quelles sont les techniques relationnelles utilisées par les préposés aux bénéficiaires pour interagir avec les résidents à des stades avancés de la maladie d'Alzheimer en CHSLD ?

Comment comprendre ces techniques avec les outils des sciences sociales ?

Basée sur plusieurs travaux de terrain effectués en centre d'hébergement en France et au Québec, cette présentation propose une manière de répondre à ces questions. On explorera les savoir-faire que les préposés sont amenés à développer, qui souvent ne sont pas reconnus comme des compétences professionnelles. Des enjeux éthiques émergent aussi à propos des soins aux patients âgés. Comment définir concrètement l'« humanisation des services » et les « soins centrés sur la personne »? Comment percevoir méthodes institutionnelles pour améliorer la « qualité relationnelle » des soins?

 

22 septembre 2015

« Aidez-nous à l’aider ! » : le soutien offert aux familles d’enfants présentant un TSA

Isabelle Courcy, chercheure postdoctorale, centre InterActions, partenariat de recherche ARIMA et Département de sociologie, Université de Montréal

Commentatrice : Marie-Josée Bisaillon, travailleuse sociale et coordonnatrice clinique pour l'équipe Di-TED-DP au CIUSSS du Nord-de-l’île-de-Montréal

Prendre soin d’un enfant présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) peut être une réalité parentale très prenante, notamment en raison de la grande mobilisation que nécessite l’éducation de l’enfant. L’effet protecteur du soutien sur le bien-être des familles est d'ailleurs amplement documenté. Par ailleurs, notre dernière recherche indique que les services offerts sont le plus souvent manquants ou peu adaptés aux besoins particuliers de ces familles. Sur la base de ces résultats, vous êtes conviés à une discussion autour des pistes d’action possibles afin de mieux soutenir les parents d’enfants présentant un TSA au Québec. 

 

10 juin 2015

Du répit pour les familles ayant un enfant gravement malade : des pratiques novatrices dans une maison de soins palliatifs pédiatriques

Manon Champagne, département des sciences de la santé, UQAT, Suzanne Mongeau, École de travail social, UQAM, et Marie-Ève Cardinal, travailleuse sociale, Le Phare Enfants et Familles

Commentatrice : Jenny Moran, infirmière en soins palliatifs, CIUSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

À partir des résultats de quatre recherches qualitatives de type participatif effectuées entre 2001 et 2011, cette présentation vise à exposer les conditions de vie ardues de familles ayant un enfant atteint de conditions chroniques complexes graves et les pratiques mises en place dans une maison de soins palliatifs pédiatriques, la Maison André-Gratton, pour mieux les soutenir. Les conséquences des très lourdes conditions médicales des enfants sur la vie des familles seront décrites sur différents plans : organisation de la vie quotidienne, santé physique et psychologique, vie professionnelle et économique ainsi que vie sociale. Différentes pratiques novatrices mises en place à la Maison André-Gratton et soutenant les rôles d’experts et de partenaires des parents seront ensuite mises en relief. Enfin, les retombées du répit pour ces familles seront présentées.

 

19 mai 2015

L’intégration des infirmières diplômées hors Canada : le cas d’un centre hospitalier montréalais

Dominic Ostiguy, Chercheur, Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI) et enseignant en administration, Collège de Maisonneuve

Commentatrice: Manon Basque, adjointe à la direction des soins infimiers, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

Cette présentation fera état des résultats d’un projet de recherche-action mené par l’IRIPI en collaboration avec un centre hospitalier universitaire montréalais. Ce projet visait à développer des outils favorisant l’intégration et la rétention des infirmières diplômées hors Canada au sein des unités de l’établissement. Les principaux outils développés vous seront présentés, appuyés par les résultats de recherche qui ont justifié leur conception. La réflexion s’ouvrira ensuite sur la possibilité d’élargir cette intervention à d’autres centres hospitaliers ainsi qu’à d’autres champs professionnels du milieu de la santé.

  • Présentation
  • Outil de diagnostic, fiche de suivi et calendrier présentés lors de la conférence (disponibles à l'automne 2015)

 

22 avril 2016

Regard sur les listes d’attente : la priorisation des références en ergothérapie à domicile

Marie-Hélène Raymond, ergothérapeute et doctorante, École de réadaptation, Université de Montréal

Commentatrice: Johanne Mathon, services à domicile, réadaptation – centres de jour, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal

En se basant sur son projet de doctorat portant sur la priorisation des références en ergothérapie dans les programmes de soutien à domicile, l’auteure présentera les pour et les contre de la priorisation des demandes au sein des listes d’attente pour des services de santé non urgents. La présentation fournira également des pistes pour maximiser les bienfaits de la priorisation des demandes tout en évitant les pièges qu’elle peut comporter.

 

24 mars 2015

De la volonté aux moyens : la collaboration intersectorielle en santé mentale

Deena White, département de sociologie, Université de Montréal et directrice scientifique, CSSS BCSTL-CAU

Commentatrice: Christine Archambault, travailleuse sociale et conseillère clinique, CSSS Sud-Ouest-Verdun

L’action intersectorielle est une priorité en santé mentale. Toutefois, les discours, les outils et les protocoles développés à cette fin ne permettent toujours pas aux personnes de la communauté qui accompagnent et aident les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale de joindre certains acteurs clés en dehors du système (familles, intervenants communautaires, les personnes elles-mêmes). La mobilisation et la collaboration des établissements de santé demeurent difficiles pour ces acteurs, avec des conséquences qui sont parfois pénibles et onéreuses pour eux.

La conférencière présentera une recherche action avec une communauté de pratique qui a permis d’identifier certains aspects névralgiques du fonctionnement du système. Des pistes de solution concrètes à des obstacles concrets seront explorées.

 

17 février 2015

Les conséquences de l’intervention de crise chez les intervenants sociaux des CSSS du Québec

Danielle Maltais, département des sciences humaines, Université du Québec à Chicoutimi

Commentatrice: Sylvie Ladouceur, chef d’administration de programmes, santé mentale et services psychocosiaux généraux

Cette communication présente les faits saillants d’une étude réalisée dans 51 CSSS du Québec (dont le CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent) portant sur le vécu et la santé au travail des intervenants sociaux qui œuvrent en situation de crise, de tragédie ou de sinistre. Des résultats ont été dévoilés sur les sources de satisfaction, d’insatisfaction, sur les facteurs qui facilitent ou qui nuisent au travail de ces professionnels ainsi que sur  les variables liées à leur santé au travail.

 

22 janvier 2015

Travailler en soutien à domicile dans un contexte de diversité. À la rencontre de plusieurs espaces culturels.

Marie-Emmanuelle Laquerre, département de communication sociale et publique, UQAM

Commentatrice: Emanuelle Goyer, ergothérapeute, soutien à domicile, DSPPA

Sur le territoire de Bordeaux-Cartierville et Saint-Laurent, la diversité culturelle fait partie du quotidien de tous les intervenants du CSSS. L’année 2015 des midis InterActions s’amorce donc sous le signe de l’interculturalité! Mme Laquerre vient nous présenter les résultats de ses recherches visant à faire ressortir les dimensions relationnelles et communicationnelles du travail des intervenants en soutien à domicile auprès des personnes âgées dans un contexte pluriethnique. Les résultats démontrent que la culture, en lien avec l’ethnicité, n’est qu’un des éléments de l’intervention et que d’autres espaces culturels (professionnels, organisationnels) ont un effet et tout aussi important.

 

 

2014

10 décembre 2014

La supervision de stage sous la loupe!

Bernard-Simon Leclerc, chercheur, centre de recherche et de partage des savoirs InterActions et Joey Jacob, professionnel de recherche, centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Commentatrice: Julie Paquette, coordonnatrice des activités d’enseignement, DQPMU

Au cours de la dernière année, l’unité d’évaluation et la coordination des activités d’enseignement du CSSS ont étroitement collaboré à la réalisation de projets liés à la supervision de stages. L’équipe exposera les résultats des travaux récents sur l’impact de la supervision de stages sur la performance organisationnelle ainsi que sur les incitatifs et les obstacles à la supervision de stages dans les établissements de santé et de services sociaux de la région de Montréal.

 

18 novembre 2014

Chiffrer les solidarités familiales : le coût du travail des proches aidants

Marianne Kempeneers, professeure au département de sociologie, Université de Montréal, Émilie Audy, candidate au doctorat au département de sociologie, Université de Montréal et Jéssica Gerlach, étudiante à la maîtrise au département de sociologie, Université de Montréal

Commentatrice: Martine Simard, travailleuse sociale, Soutien à domicile

Depuis 1979, le maintien à domicile des aînés est l’une des stratégies favorisées par le gouvernement québécois. Outre de répondre aux souhaits des aînés, cette option apparaît à première vue comme une solution moins coûteuse pour l’État qu’une prise en charge en institution. Cependant, non seulement les services à domicile ne sont pas gratuits, mais ils ont comme conséquence d’épuiser les proches aidants. Nous postulons que si l’État les sollicite trop, les proches aidants risquent de ne plus être en mesure d’assurer les soins à leurs proches. C’est pourquoi nous avons entrepris d’évaluer combien il en coûterait à l’État si celui-ci devait prendre le relais des proches aidants pour subvenir aux besoins des aînés.

 

21 octobre 2014

Maturité scolaire et mobilisation communautaire : le quartier Chameran sous la loupe!

Isabelle Laurin, chercheure, Direction de santé publique, Agence de la santé et des services sociaux de Montréal

Commentatrice: Lise Lacombe, ville de Montréal, arrondissement de Saint-Laurent

Le projet de recherche présenté se situe dans le contexte de la vaste mobilisation régionale et locale ayant suivi l’Enquête sur la maturité scolaire des enfants montréalais (2008). Plus particulièrement, il documente une initiative ayant été mise en oeuvre dans le quartier Chameran, en réponse aux constats de l’enquête. Cette initiative s’est articulée autour du défi de rejoindre les parents et les soutenir dans la préparation de leurs enfants pour l’école, en contexte pluriethnique et défavorisé, dans un quartier enclavé.

 

23 septembre 2014

Analyse de l'adéquation entre les besoins psychosociaux des hommes de la région de Montréal et les services qui leur sont offerts

Simon-Louis Lajeunesse, professeur associé à l’École de service social de l’Université de Montréal

Commentatrice: Frédérike Bax-d'Auteuil, psychologue, équipe santé mentale adulte

Une abondante littérature scientifique démontre que les hommes utilisent moins les ressources d’aide que les femmes. Notre recherche, la première du genre, analyse l’adéquation entre les besoins des hommes et les ressources. Les CSSS, les groupes communautaires et les hommes eux-mêmes racontent leurs visions des choses.

 

10 juin 2014

La responsabilité morale des aidants familiaux et professionnels : quelle résonance pour la pratique? 

Sophie Éthier, professeure à l’École de service social de l’Université Laval 

Commentatrice: Guylaine Martin, directrice générale du Baluchon Alzheimer 

Les baluchonneuses partagent le quotidien de personnes atteintes d’Alzheimer pour une durée de 4 à 14 jours en l’absence de l’aidant familial. Au cours de cette présentation, il est question des résultats d’une étude visant à mieux comprendre leur travail dans la perspective d’un modèle théorique sur la responsabilité morale des aidants. Les 20 baluchonneuses employées par Baluchon Alzheimer au moment de l’étude y ont participé. Cette présentation contribue à une meilleure connaissance du rôle particulier des baluchonneuses ainsi qu’à la réflexion sur la responsabilité morale qui incombe aux aidants d’une personne atteinte d’Alzheimer. 

 

20 mai 2014

Réseaux sociaux, circulation de l’information et intégration professionnelle des immigrants 

Thomas Gulian, directeur scientifique, Institut de recherche sur l'intégration professionnelle des immigrants, Collège de Maisonneuve

Jacinthe Dupuis, professionnelle de recherche, Centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Cette recherche-pilote sur le territoire du CSSS de BCSTL-CAU a pour objectif de saisir la façon dont les immigrants mobilisent leurs réseaux afin d’obtenir de l'information pouvant les aider dans leurs démarches d’intégration professionnelle. La question des réseaux d’information mobilisés, de l’information qui y transite - ou non - et de l’impact de cette information - ou du manque d’information - sur la trajectoire de la personne est centrale pour le travail mené par plusieurs intervenants.

 

23 avril 2014

Attitudes des intervenants en soins de longue durée à l’égard de la mort, des soins palliatifs et de la pratique interdisciplinaire

Bernard-Simon Leclerc, chercheur, centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Sabrina Lessard, professionnelle de recherche, centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Commentatrice : Sylvie Benoît, infirmière, centre d’hébergement Saint-Joseph-de-la-Providence

Les attitudes, les croyances et les valeurs des intervenants doivent être prises en compte dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée puisqu’elles affectent les soins donnés aux résidents mourants. Cette conférence a pour but de présenter les résultats d’un sondage, réalisé auprès de gestionnaires, des bénévoles, des professionnels, des intervenants et d’autres catégories de travailleurs de cinq centres d’hébergement de notre CSSS. Ce sondage portait sur les croyances, les valeurs et les attitudes envers la mort, les soins palliatifs et la pratique interdisciplinaire. Les résultats aideront à développer des programmes adaptés de formation en compétences essentielles. 

 

25 mars 2014

Les perceptions des proches aidants dans un contexte de soins palliatifs : l’équilibre entre le soutien donné et reçu

Sabrina Lessard, professionnelle de recherche, InterActions, centre de recherche et de partage des savoirs

Bernard-Simon Leclerc, chercheur, centre de recherche et de partage des savoirs InterActions

Commentatrice : Lucie Gagnon, proche aidante

Les proches aidants d’une personne en phase terminale doivent surmonter le défi de l’accompagner dans les derniers moments de sa vie. Notre conférence a pour but de présenter l’expérience de ces proches aidants quant à leur perception du soutien donné et de celui reçu lors de l’accompagnement d’une personne malade à domicile ou dans une unité spécialisée. L’équilibre entre le soutien donné et celui reçu au cours d’un tel accompagnement est un élément central. Les résultats ont permis d’identifier que plusieurs  éléments influencent un tel équilibre dont la présence d’un réseau informel disponible et de qualité, une accessibilité facilitée au réseau formel de soins et de services, une assistance continue, un accès à une unité de soins palliatifs pour une période significative, une équipe de soins stable, une reconnaissance dans son rôle d’accompagnant, dans ses besoins et ses sentiments, et une accessibilité à de l’information réaliste et concrète. Les résultats contribueront à sensibiliser les divers intervenants et les familles concernés par les services de soins et d’accompagnement. 

 

25 février 2014

Jeunes des minorités et écoles inclusives

Maryse Potvin, professeure agrégée, Université du Québec à Montréal

Commentateur : Louis-Philippe-Sarrazin, Coordonnateur du projet « Un milieu ouvert sur ses écoles », Table de concertation jeunesse Bordeaux-Cartierville

Cette conférence porte sur la prise en compte des réalités et besoins des jeunes des minorités dites « visibles », dans une perspective d’équité et d’inclusion. Elle dresse un portrait de certaines discriminations socio-scolaires et de la construction identitaire de ces jeunes, afin de mettre en saillance le développement de pratiques d’équité et d’inclusion en milieu scolaire. Cette conférence met en perspective les principes directeurs de l’approche « inclusive », les enjeux sociaux et culturels qui justifient cette approche, ainsi que certaines compétences et pratiques professionnelles associées à cette approche. 

 

22 janvier 2014

L’intervention en prévention des ITSS à Montréal : potentialités, limites et défis de la collaboration public-communautaire

Angèle Bilodeau, chercheure, Direction de santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal et centre InterActions

Commentatrice : Louise Giguère, directrice RAP Jeunesse

Cette présentation se concentre sur les principaux problèmes rencontrés dans le cadre des collaborations public-communautaire en prévention des ITSS à Montréal, notamment sur le territoire de notre CSSS, tels que les difficultés de la liaison entre les services publics et communautaires de première ligne ou la controverse entourant l’intervention en proximité. Chaque problème est explicité en prenant soin d’énoncer la position des acteurs impliqués, les enjeux auxquels ils sont confrontés de même que les principales stratégies qu’ils déploient ou envisagent pour tenter de résoudre ces problèmes et améliorer leurs collaborations. 

2013

Intervenir en santé mentale auprès de clients allophones : Un état des lieux

Camille Brisset, stagiaire postdoctorale en psychologie interculturelle à l'Université Laval

Ellen Rosenberg, médecin de famille et chercheure à l'Université McGill

Cette présentation  fait un état des lieux (pratiques actuelles, ressources à disposition, etc…) concernant les usagers allophones dans les soins de santé mentale de première ligne.  Une partie de la cueillette de données a été réalisée sur le territoire du CSSS. Le phénomène de la mondialisation et les différentes vagues migratoires vers les pays occidentaux ont contribué à la diversité socioculturelle de la population. Une grande partie de ces nouveaux arrivants se retrouve en situation de faible maîtrise de la langue officielle du pays d’accueil (ou une absence de), et ce fossé linguistique est connu pour être l'un des facteurs les plus importants expliquant les disparités en santé. Ceci est d’autant plus important en santé mentale : le dialogue entre l’usager et le professionnel est la base incontournable sur laquelle s’appuient la prise en charge et les soins.

 

L’expérience de l’immigration et du diabète de type 2 : perspectives croisées de la Belgique et du Québec

Bilkis Vissandjée, chercheure, Université de Montréal

Marie Dauvrin, candidate au doctorat, Université catholique de Louvain (Belgique)

Le risque associé à une condition de santé telle que le diabète de type 2 a été identifiée comme étant plus élevé chez les personnes nées à l’étranger (hors Québec, hors Belgique) que celles nées dans les sociétés d’accueil. Ces disparités ne sont pas toujours liées à des facteurs comportementaux, comme l'alimentation, le style de vie ou à un statut socioéconomique plus précaire. Ces constats soutiennent l'hypothèse d’une certaine inadéquation des messages et des services de promotion de santé pour un public-cible bien particulier.

Le but de la discussion est de soulever les défis reliés à l'importance de la prise en compte de la diversité d’une population suite à une identification plus systématique et en partenariat des sources de vulnérabilité. Des exemples seront cités dans le cas de la Belgique et du Québec appuyés par des résultats issus d’analyses de bases de données probantes.

 

Des connaissances et des stratégies pour rompre l'isolement des aînés

Émilie Audy, M.Sc. 

Commentatrice : Marjolaine Larocque, organisatrice communautaire, CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent-CAU

À la suite de la publication du portrait statistique Vieillir à Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent : un portrait des aînés en 2012, la Table de concertation des aînés de Bordeaux-Cartierville, de concert avec le Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent et le centre de recherche et de partage des savoirs InterActions du CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent-CAU, ont décidé d’étudier les principaux facteurs d’isolement et les problèmes de communication chez les aînés du territoire. 

La présentation fera part des résultats des entrevues et des groupes de discussion menés auprès des aînés de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent ainsi que des stratégies proposées pour contrer l’isolement et favoriser la participation sociale des aînés.

 

La formation AGIR destinée aux préposés aux bénéficiaires en CHSLD : vers une réelle amélioration des pratiques ?

François Aubry, Ph. D

Commentateur : Pierre Baron, conseiller-cadre à la Direction de l’hébergement, CSSS Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent-CAU

Entre février et octobre 2012, les chercheurs ont mené une étude au CSSS Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent-CAU sur les impacts de la formation Agir auprès de la personne âgée (Agir). Cette formation mise en place en 2008 par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a pour objectif de transmettre des compétences aux préposés aux bénéficiaires travaillant dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) public leur permettant de mieux prendre en compte les besoins de la personne âgée, et ainsi contribuer à transformer le CHSLD en un véritable milieu de vie. 

Le chercheur présente les résultats de cette étude notamment sur les pratiques quotidiennes des préposés aux bénéficiaires et sur la collaboration interprofessionnelle au sein de l’équipe de travail composée de préposés aux bénéficiaires, d’infirmières auxiliaires et d’infirmières assistantes du supérieur immédiat (ASI). 

 

Soins de santé pour les demandeurs d’asile et autres migrants : l’impact des nouvelles politiques fédérales

Janet Cleveland, Ph. D.

Commentatrice : Maude Boisvert-Frigon, travailleuse sociale à l’accueil psychosocial

Le 30 juin 2012, le gouvernement fédéral a apporté des coupures au Programme fédéral de santé intérimaire (PFSI), entraînant une réduction de la couverture des médicaments pour la plupart des demandeurs d’asile et réfugiés et, pour certains groupes, des coupures sur le plan des soins médicaux. La présentation examinera l’impact des changements au PFSI sur la santé des demandeurs d’asile et des réfugiés et les situera dans le contexte des difficultés éprouvées par d’autres catégories de migrants à accéder aux soins de santé.

 

La gestion de cas : une condition favorable au développement de la collaboration interprofessionnelle ?

Yves Couturier

Commentatrice : Zeina Sakr

Les actions professionnelles et organisationnelles sont de plus en plus l'objet d'un appel au décloisonnement. Ainsi, coordination, collaboration et intégration sont devenus des principes importants pour concevoir l'organisation des services, surtout pour la clientèle en situation clinique complexe. Mais cet appel, souvent limité à un discours général, doit être incarné dans de nouvelles pratiques professionnelles. La gestion de cas est une des figures professionnelles emblématiques de cette nouvelle façon de concevoir l'organisation des services. Cette communication vise à  montrer comment elle contribue au développement de pratiques interprofessionnelles et interorganisationelles, mais que son action ne suffit pas à faire à elle seule la coordination, la collaboration et l'intégration. Nous illustrerons, à partir d'exemples concrets, en quoi cette pratique se butte à des conditions organisationnelles qui en réduisent la portée.

  • Présentation

 

2012

 

Les stratégies mises en place par les gestionnaires des CSSS pour répondre au mandat de la responsabilité populationnelle

Mylaine Breton

Commentateur : Daniel Corbeil

La création des réseaux locaux de services a eu de nombreux impacts sur les relations entre les établissements publics et les organismes communautaires qui interviennent autour du programme Pertes d’autonomie liées au vieillissement.  

Quelle a été le rôle des organismes du tiers secteur dans l’élaboration des projets cliniques et dans les stratégies locales d’intervention auprès de la clientèle? Comment les gestionnaires de CSSS perçoivent-ils les relations de leur établissement avec les organismes communautaires dans le développement et la consolidation des RLS? Cette présentation a pour but de présenter les différents types de rapports que les CSSS et les organismes du tiers secteur ont développés dans le cadre de la création des CSSS.

 

Les enjeux de la recherche-action participative en CSSS : à propos des réseaux intersectoriels de traduction des savoirs

José Carlos Suárez-Herrera 

Commentatrice : Nathalie Fortin

À la lumière des fondements conceptuels de la « théorie de l’acteur-réseau» (Callon, 1986; Latour, 2005), ce séminaire offre une perspective innovatrice sur la pratique de la recherche-action participative en CSSS. Pour ce faire, les auteurs montrent comment certaines pratiques participatives associées à la recherche s’organisent graduellement sous forme de réseaux intersectoriels de traduction des savoirs. Le cas du projet de recherche sur la gouvernance intersectorielle des réseaux sociaux et de santé innovateurs – financé par le centre de recherche et de partage des savoirs InterActions – servira d’illustration. La configuration partenariale de ce réseau est associée à de nombreuses traductions potentiellement transformatrices, ce qui lui donne une perspective de recherche innovatrice qui se construit dans un contexte complexe de mobilisation des savoirs intersectoriels. La présentation portera sur les enjeux de la recherche-action participative en CSSS : à propos des réseaux intersectoriels de traduction des savoirs.

 

Contenu et utilité d’un forum de discussion sur Internet destiné aux parents d’enfants autistes

Catherine Des Rivières-Pigeon

Commentatrice : Anne-Marie Gagné

Chaque jour, des millions de personnes utilisent Internet pour rechercher de l’information, se confier ou offrir de l’aide. Cette conférence propose une analyse du contenu d’un forum de discussion québécois destiné à des parents d’enfants autistes. Son objectif est de décrire leurs préoccupations et de mieux comprendre comment cet espace peut constituer une source de soutien. Les résultats mettent en lumière la démarche de recherche de services, parsemée d’embuches et de frustrations, par les participantes. Le rôle très actif endossé par ces mères, et qui s’apparente souvent à celui de l’intervenante, est également soulevé.

La présentation portera sur le contenu et l’utilité d’un forum de discussion sur Internet destiné aux parents d’enfants autistes.

 

Impacts de la création des CSSS sur les rapports entre les établissements publics et les organismes communautaires dans le secteur Perte d’autonomie liée au vieillissement (PALV)

Sébastien Savard

Commentatrice : Marjolaine Larocque

La création des réseaux locaux de services a eu de nombreux impacts sur les relations entre les établissements publics et les organismes communautaires qui interviennent autour du programme Pertes d’autonomie liées au vieillissement.  

Quelle a été le rôle des organismes du tiers secteur dans l’élaboration des projets cliniques et dans les stratégies locales d’intervention auprès de la clientèle? Comment les gestionnaires de CSSS perçoivent-ils les relations de leur établissement avec les organismes communautaires dans le développement et la consolidation des RLS? Cette présentation a pour but de présenter les différents types de rapports que les CSSS et les organismes du tiers secteur ont développés dans le cadre de la création des CSSS.

 

Les actions qui favorisent la participation citoyenne des immigrants

Juan Manuel Luna Ortega

Commentateur: Abdou Lat Fam

En 2005 à Montréal, les stratégies de Revitalisation urbaine intégrée (RUI) ont été mises en place pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Parmi ces stratégies, la participation des citoyens des RUI ne semble pas donner les résultats escomptés particulièrement en ce qui a trait à la participation citoyenne de certains groupes vulnérables dont les personnes immigrantes. Les projets collectifs où la participation citoyenne est vivement encouragée est au cœur des préoccupations de l’équipe d’organisation communautaire du CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent. Une démarche a donc été entreprise afin de  documenter les actions qui influencent les citoyens immigrants à participer et à se mobiliser dans leur milieu de vie. La présentation a pour objectif de présenter ces principales actions. L’expérience vécue sur le territoire de la RUI Saint–Laurent sera présentée.

 

L’évaluation au CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent : une démarche partenariale participative et négociée

Bernard-Simon Leclerc

Commentateur: Louis-Philippe-Sarrazin

Le centre de recherche InterActions a mis en place une unité d’évaluation. Bernard-Simon Leclerc en présente la vision et les orientations ainsi que les éléments structurants à mettre en place pour favoriser le développement d’une culture d’évaluation au sein de l’organisation. Louis-Philippe Sarrazin témoigne quant à lui de l’expérience partenariale en cours entre le centre de recherche et la Table de concertation jeunesse Bordeaux-Cartierville pour l’évaluation des processus engagés dans l’implantation d’un projet d’intervention intersectorielle de type «école-famille-communauté».

 

Vieillir à Bordeaux-Cartierville et Saint-Laurent : un portrait des aînés

Marjolaine Larocque, Mélanie Massicotte

Plus d’une personne sur six résidant à Bordeaux-Cartierville et Saint-Laurent est âgée de 65 ans ou plus. Grand âge, vie en solo, barrières linguistiques, pauvreté, où se trouvent les aînés les plus vulnérables du territoire? Ce portrait des aînés présente les principales caractéristiques sociodémographiques des personnes âgées résidant dans douze aires de voisinage de Bordeaux-Cartierville et Saint-Laurent où elles sont particulièrement nombreuses. Il propose aussi des pistes de réflexion utiles pour guider les pratiques d’intervention de même que la planification des services. 

 

Enjeux liés à l’intervention avec un interprète auprès des allophones

Gabriel Léonard, Alex Battaglini

Commentatrice : Chantal Normand

L’objectif général de ce cadre est de proposer des balises permettant de structurer, de guider et de développer la pratique en matière d’interprétariat dans les établissements et institutions gouvernementales au Québec. Qu’en est-il vraiment : pourquoi s’intéresser à l’interprétariat? Comment se vit le recours aux interprètes sur le terrain? Quels types d’interprètes favoriser? Quels en sont les bénéfices, les limites? La présentation tentera de répondre à ces questions pour susciter une réflexion.

 

Dialogue entre praticiens et chercheurs : pour le développement d’un projet de recherche

Suzanne Deshaies, Jean-Paul Faniel

La complexité des problèmes sociaux, la rareté des fonds de recherche, le désir de rendre leurs recherches utiles forcent les chercheurs à sortir des sentiers battus et à orienter leurs travaux vers les milieux de vie. Cette approche de la recherche crée des changements dans le rapport «praticien-chercheur» où chacun est amené à assumer de nouveaux rôles. Cet atelier propose de jeter un regard sur l’évolution d’un projet de recherche réalisé en partenariat par la Table de concertation sur la faim et le développement social du Montréal – Métropolitain (TCFDSMM) et la chaire Approches communautaires et inégalités de santé (CACIS).

 

Un partenariat entre le CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent et le Centre jeunesse de Montréal : une créativité nécessaire et expérimentale

Collette Boulanger, Anne-Marie Gagné, Johanne Primeau, Ghyslain Roy

Depuis 2006, les professionnels du CJM-IU et du CSSS de Bordeaux-Cartierville–Saint-Laurent ainsi que la Dre Cécile Rousseau, pédopsychiatre, tiennent des séminaires interculturels pour renforcer leur partenariat. Cette expérience novatrice a amené ces partenaires à développer une collaboration de plus en plus étroite qui favorise une offre de services correspondant davantage aux besoins des familles desservies sur ce territoire. Dans cette présentation, ils explorent les facteurs facilitants et les irritants dans la consolidation du partenariat ainsi que l’apport de chaque partenaire.

Archives 2006-2011

2011

La première ligne en santé mentale au Québec : résultats du projet Dialogue

Léo-Roch Poirier, Denise Aubé

Commentatrice : Sylvie Ladouceur

Le projet Dialogue est un programme de recherche de quatre ans mené en collaboration étroite avec des décideurs, des gestionnaires, des cliniciens et d’autres partenaires du système de soins. Il est lié aux réformes en cours dans le système de santé québécois et, plus particulièrement, avec le Plan d’action en santé mentale 2005-2010 du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

La présentation aborde quelques points saillants d’un des trois volets du projet, soit celui portant sur le contexte de mise en œuvre des réformes des services de première ligne en santé mentale. Nous proposons l’étude de ce contexte à partir de cinq angles d’analyse: l’approche populationnelle, le fonctionnement par programme de santé, l’intégration et la hiérarchisation des services, l’animation des réseaux locaux et, de manière plus générale, la gestion du changement et des fusions organisationnelles.

 

De l’aide au lien : des enfants adultes nous parlent de leurs parents âgés

Isabelle Van Pevenage

Commentatrice : Nicoline Guerrier

La recherche de la sociologue Isabelle Van Pevenage s’intéresse aux parents âgés et à l’implication de leurs enfants adultes lorsque le besoin d’aide se fait sentir. Il s’agit de comprendre la signification que les enfants adultes attribuent à ce qu’ils considèrent comme un besoin d’aide de la part de leur parent âgé. Trois questions spécifiques sont posées :

  1. Comment les enfants conçoivent-ils l’autonomie de leur parent ? Comment parlent-ils de cette autonomie ?
  2. En quoi les types d’aide apportés aux parents considérés comme « autonomes » diffèrent-ils de ceux apportés aux parents considérés « en perte d’autonomie » ?
  3. Dans quelle mesure la proximité résidentielle entre les parents âgés et leurs enfants répond-elle à un type de besoin spécifique et/ou traduit-elle un type de lien particulier entre ceux-ci ?

 

Le développement des réseaux locaux de service au Québec : quelques illustrations concrètes

Alex Battaglini, Julie Gervais, Sylvie Ladouceur et Sandra Lalancette

Les CSSS ont, notamment le mandat, de développer leur réseau local de services (RLS) dans le but d’améliorer la santé et le bien-être de la population. Mais quelles formes peuvent prendre ces collaborations impliquant les CSSS et leurs partenaires locaux? Quels sont les défis et les retombées associés à ces actions en réseau?  Cette conférence apportera un éclairage sur ces questions en présentant des expériences concrètes de partenariats développés sur notre territoire et ailleurs au Québec.

 

Les ressources non institutionnelles d’hébergement pour personnes âgées à l’heure des PPP (partenariats privé-public)

Michèle Charpentier

Dans la foulée du mouvement de désinstitutionnalisation et de maintien dans la communauté, les milieux de vie substituts et d’hébergement «alternatif» ont connu des transformations majeures : alourdissement des clientèles, privatisation accrue, diversification des ressources et des formules de partenariat privé-public (achat de places, ententes de services, transit, etc.). Ces phénomènes soulèvent de nouveaux enjeux et défis sur le plan social, sanitaire et éthique que nous souhaitons aborder dans cette communication. Qu’en est-il de la qualité de vie des résidants et de l’adéquation des services offerts par ces ressources non institutionnelles pour répondre à leurs besoins importants? Qu’en est-il de la responsabilité de l’État face aux personnes fragilisées et vulnérables? Enfin, qu’en est-il du rôle des intervenants du réseau public oeuvrant auprès de ces milieux, entre l’accompagnement, le soutien et le contrôle? 

La présente communication se propose donc, à la lumière de nos travaux de recherche, de faire un survol historique de l’évolution de l’hébergement au Québec et des nouvelles formes de partenariat qui ont émergé pour ensuite brosser un portrait de la situation et des enjeux actuels. Nous entendons ensuite mettre en évidence et en dialogue la perception qu’en ont les divers acteurs concernés, issus des secteurs privé, public et communautaire. Une attention particulière sera portée à la perspective des citoyens-usagers-résidants, telle que recueillie dans le cadre de nos entretiens de recherche. Pour conclure, nous ouvrirons une discussion sur ces nouveaux rapports privé-public, lesquels peuvent être vus comme une occasion de renforcer les passerelles entre des secteurs traditionnellement séparés et d’innover socialement.

 

L’attraction et la rétention des infirmières dans des programmes de personnes âgées en perte d’autonomie liée au vieillissement : un défi pour les cadres intermédiaires

Lorraine Bouvier 

L’attraction et la rétention des infirmières représentent un défi majeur du système de santé. Ces questions sont d’autant plus préoccupantes lorsque la prestation des services dépend très fortement de cette main-d’œuvre.  Cette conférence abordera comment les gestionnaires du programme de personnes en perte d’autonomie lié au vieillissement font face à cette problématique. Les travaux de recherche présentés permettront d’éclairer les différents cadres de l’organisation participant de près ou de loin à la gestion du personnel infirmier.

 

L'intervention intersectorielle auprès des familles vulnérables : quelques réflexions issues de la recherche initiative AIDES

Claire Chamberland, Danielle Lessard et Véronique Bouchard

AIDES veut favoriser les démarches de collaboration entre les organisations du réseau de la santé et des services sociaux qui œuvrent auprès d’enfants vulnérables âgés de neuf ans et moins, signalés ou non à la DPJ. AIDES s’inspire d’un modèle anglais qui permet aux organisations de mener conjointement une intervention cohérente et intégrée. AIDES est expérimentée auprès de 99 enfants dans deux CJ et quatre CSSS. Dans cette communication, l’initiative AIDES sera décrite brièvement, puis nous discuterons des collaborations entre les parents, les intervenants et les autres partenaires.

 

Distance linguistique et soins de qualité dans une perspective d’équité : concilier une diversité d’enjeux

Bilkis Vissandjée 

Selon plusieurs études, la langue représente l'un des obstacles les plus importants à la prestation de soins accessibles et équitables. L'interprétariat, lorsque disponible, implique une composante linguistique ainsi qu’une compréhension de déterminants de la santé et d’accès aux soins de santé. Cette conférence propose un débat visant à mettre en commun une diversité de points de vue, de résultats de recherche et d’expériences d’intervention auprès de personnes vivant dans des situations de précarité, notamment à cause d’une distance linguistique.

 

2010

L’outil d’évaluation sommaire en santé mentale jeunesse : qu’en est-il de son utilité sur le terrain? 

Georgia Vrakas, Suzanne Deshaies

Les guichets d’accès en santé mentale se voulaient un mécanisme d’évaluation initiale, de triage et d’orientation pour les intervenants de première ligne. Dans cette optique, un outil d’évaluation sommaire a été développé pour la clientèle jeunesse par une équipe du CSSS de Bordeaux-Cartierville – St-Laurent. Mais qu’en est-il de son utilité pour les intervenants? Cette conférence présente les résultats de plusieurs démarches évaluatives portant sur l’outil développé.

 

Le sentiment de compétence des préposés aux bénéficiaires dans les centres d’hébergement : l’influence des aidants familiaux

François Aubry 

Les préposés aux bénéficiaires offrent des soins sur une base quotidienne aux résidents des centres d’hébergement. Ils sont donc appelés à interagir fréquemment avec les aidants familiaux. Cette conférence rapporte les résultats d’une recherche qui visait à comprendre l’influence du jugement de compétence émis par les aidants familiaux sur la conviction des préposés d’être compétent dans leur métier.  Les catégories d’aidants familiaux identifiées dans cette étude peuvent aider à mieux comprendre la manière dont le jugement des familles affecte le sentiment de compétence des préposés aux bénéficiaires et à dégager certaines pistes pour la gestion de ces intervenants.

 

Intervenir auprès des familles immigrantes : le point de vue des intervenants

Christine Gervais

L’immigration est perçue comme un immense défi pour les familles. Elle bouleverse les rôles familiaux et la distribution des tâches, fragilise les pratiques de parentage et de soins traditionnels tels l’allaitement. Cette conférence rapporte le point de vue d’intervenants en regard des besoins, des défis et des forces propres aux jeunes familles immigrantes. Des recommandations y seront également fournies en lien avec la formation, l’organisation des services et l’intervention auprès de cette population.

 

Le mariage forcé : la réalité des intervenants

Madeline Lamboley

En contexte multiculturel, les intervenants sont exposés à des valeurs et des moeurs parfois confrontantes. C’est le cas notamment du mariage forcé. Comment intervenir lorsque des pratiques culturelles vont à l'encontre des droits de la personne, en particulier de la femme, et sont contraires à l'égalité des sexes promue dans le pays d’accueil? Comment concevoir l’intervention dans le respect de l’autre? Cette conférence apportera un éclairage sur ces questions à partir de témoignages d’intervenants québécois et d’un projet développé en Belgique visant à intervenir en cas de mariage forcé.

 

Portrait des aînés de Bordeaux-Cartierville

Jean-Luc Bédard et Marjolaine Larocque

Une proportion de plus en plus importante de la population est représentée par les aînés et ce, partout en province. Cependant, les caractéristiques et particularités de leur groupe d’âge et les enjeux qui les concernent demeurent bien souvent, même à un niveau local, mal connus. Cette conférence vise principalement à faire connaître les aspects sociaux relatifs aux aînés du territoire du CLSC de Bordeaux?Cartierville qui seront déterminants, dans un avenir proche, pour leur assurer un soutien et un accompagnement adéquats et leur proposer des services adaptés à leurs besoins.

 

Portrait des aînés de Saint-Laurent

Jean-Luc Bédard, Marie-Ève Boulanger et Abdou Lat Fam

Une proportion de plus en plus importante de la population est représentée par les aînés et ce, partout en province. Cependant, les caractéristiques et particularités de leur groupe d’âge et les enjeux qui les concernent demeurent bien souvent, même à un niveau local, mal connus. Cette conférence vise principalement à faire connaître les aspects sociaux relatifs aux aînés du territoire du CLSC de Saint-Laurent qui seront déterminants, dans un avenir proche, pour leur assurer un soutien et un accompagnement adéquats et leur proposer des services adaptés à leurs besoins.

 

Accompagner les familles immigrantes endeuillées – Des pistes préliminaires pour l’intervention

Lilyane Rachédi et Véronique Leduc

Le Québec est une province où le multiculturalisme occupe une place importante. Une multitude de croyances religieuses se côtoient, entraînant des perceptions différentes des grands événements de la vie, comme celui de la mort d’un proche et du deuil qui l’accompagne. Cette conférence porte sur l’importance d’accompagner les familles immigrantes dans leur processus de deuil selon une perspective interculturelle, afin de les soutenir du mieux possible durant cette période difficile et d’éviter de se trouver démuni, en tant que professionnel, face aux endeuillés.

 

Naviguer entre deux eaux. Intervenir auprès des personnes âgées avec troubles de santé mentale graves

Jean-Pierre Lavoie

Avec le vieillissement de la population, la longévité accrue des personnes avec des problèmes de santé mentale et les politiques de désinstitutionalisation, on compte de plus en plus de personnes âgées avec des problèmes graves de santé mentale dans la communauté. Les services sociaux et de santé et leurs intervenants ont donc une clientèle grandissante qui présente à la fois des problèmes de santé mentale et des incapacités physiques ou cognitives significatives. Cette situation nouvelle constitue un défi important à un réseau qui s’est constitué en silos et où les problématiques de santé mentale et de perte d’autonomie liée au vieillissement ont généralement été considérées comme distinctes.

 

2009

En demande-t-on trop aux familles? Le point sur la question du soutien familial

Renée B. Dandurand

Depuis quelques décennies, on assiste à un nouveau partage des responsabilités et des ressources entre la famille et l’État. Les familles semblent de plus en plus sollicitées pour soutenir leurs proches, en particulier ceux qui sont malades, âgés ou en situation de précarité. Mais qu’en est?il de la capacité réelle des familles à veiller au bien?être de ses
membres? Quelle est la proportion des familles qui soutiennent leurs proches versus celles qui ne le font pas? Quelles sont les caractéristiques de ceux qui fournissent de l’aide et de ceux qui en reçoivent? Quels facteurs influencent le soutien offert par les proches? Ce sont essentiellement ces questions qu’aborde la conférencière à partir d’une synthèse vulgarisée de différents travaux de recherche menés sur le soutien familial.

 

Stratégies de promotion en santé mentale ciblant les jeunes en transition vers l’âge adulte

Georgia Vrakas

L’adolescence, période de changements et de grands bouleversements dans l’existence de chacun, est parfois accompagnée par l’apparition de troubles mentaux chez certains jeunes adultes. Davantage confrontés à des inégalités sociales et à la pauvreté que ceux qui sont plus âgés qu’eux, les jeunes entre 15 et 24 ans sont plus à risque de développer des problèmes de santé mentale. Les conférencières abordent différentes pistes de solution à travers des programmes de promotion de la santé mentale offerts à travers le monde et proposent leurs recommandations afin d’améliorer le soutien offert aux jeunes adultes en difficulté.

 

La détermination de l’inaptitude de la personne âgée: un processus à multiples voix

Yves Couturier

La détermination de l’inaptitude des personnes âgées représente un défi pour les intervenants. Cette démarche renvoie à un processus juridique et clinique encadré par des lois et normes professionnelles et administratives apparemment strictes.
À partir d’une analyse de récits de pratiques des acteurs professionnels, cette conférence présente les résultats d’une recherche interdisciplinaire ayant mené au développement d’un modèle de collaboration visant à intégrer les perspectives
juridique, médicale et psychosociale associées à la détermination de l’inaptitude. Cette présentation permettra de dégager certaines pistes pouvant faciliter la coordination des pratiques interprofessionnelles.

 

Méconnue, banalisée, sous-estimée. Et si la perte auditive était à la source de la souffrance psychologique et sociale de bien des personnes âgées?

Magali Mercier

La perte auditive chez les aînés représente un véritable de santé publique. Elle est l’une
des conditions chroniques les plus fréquentes et entraîne des problèmes de santé physique et mentale graves. Révélatrice du phénomène de stigmatisation, la perte auditive reflète toute la difficulté de l’aîné à consulter les services offerts. Par ailleurs, cette problématique semble méconnue des intervenants de la première ligne. La conférence aborde ces enjeux en lien avec le problème de la prise en charge de cette clientèle et de l’accès aux services appropriés.

 

L’interface entre les services formels et informels des soins : les proches aidants et l’Alzheimer

Normand Carpentier

L’augmentation des maladies chroniques pour lesquelles la médecine a encore peu de réponses favorise l’émergence d’un modèle social des soins. Cette conférence s’appuie sur deux études donnant le point de vue des intervenants et des aidants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Ces études donnent des repères permettant une réflexion sur l’intervention professionnelle. Le conférencier aborde les questions de configuration des réseaux des soins ainsi que le concept de respect tel qu’appliqué à la relation aidant?intervenant.

 

2008

Projet P.I.E. (prévention, intervention et d'éducation). Rejoindre les personnes âgées vivant avec des troubles de santé mentale.

Kareen Nour et Brita Brown

Le Projet PIE vise le dépistage proactif des personnes âgées à risque dans la communauté soient celles qui sont isolées et qui ne reçoivent pas les services nécessaires à leur autonomie. Ce dépistage s’effectue par des membres de la communauté nommés « liaisons communautaires ». Elles sont des sources non traditionnelles de dépistage (ex. propriétaires de logement, des commis de banque, des policiers, etc). La présentation vise à présenter le projet P.I.E. ainsi que ses répercussions (efficience et retombées) dans la communauté.

 

2007

Les représentations sociales de l’allaitement maternel au Québec : une analyse qualitative 

Chantal Bayard

Les représentations sociales de l’allaitement maternel sont denses en signification. Elles nous informent sur les normes, les valeurs et les idéologies entourant cette pratique. Cette conférence porte principalement sur les représentations sociales du lait maternel, du geste d’allaiter, des seins féminins et du rôle de la mère dans notre société nordaméricaine.

 

L’acceptation de la maladie et le suicide chez les personnes atteintes de schizophrénie

Georgia Vrakas

La conférence de Georgia Vrakas porte sur les résultats de sa thèse doctorale. L’objectif principal de cette étude est d’examiner la relation entre le suicide et l’acceptation et la conscience de la maladie chez 29 personnes atteintes de schizophrénie décédées par suicide et 31 patients non suicidaires ayant le même diagnostic. Les événements de vie ayant eu lieu durant les douze mois précédant le décès ont aussi été analysés. Les retombées pour la prévention et l’intervention sont discutés.

 

Le développement de la collaboration en contexte d'intégration des services
Danielle D’Amour

En milieu de travail, l’importance de la collaboration n’est plus à prouver. Cependant, quand entrent en jeu les différences entre les cultures organisationnelles, le partage des rôles et des responsabilités, le partage des ressources humaines, matérielles et financières et l’harmonisation des services entre les constituantes d’un même CSSS, la collaboration se présente comme un réel défi. Quels en sont les éléments forts et les principales difficultés? Comment gérer l’interdépendance entre les professionnels et comment gérer l’apprentissage au niveau des équipes ou de l’organisation? Voilà les principales questions que la conférencière aborde afin de favoriser le développement d’une vision commune et les échanges entre le personnel des différentes constituantes d’un CSSS.

 

Être père et immigrant : quelles implications pour l’utilisation des services de santé?

Josiane Le Gall

L’étude présentée dans cette conférence porte sur l’utilisation ou la non-utilisation des services sociaux et de santé de 29 pères récemment immigrés au Québec depuis moins de cinq ans. Les aspects abordés sont, entre autres, un bref portrait de leurs origines, ce qui façonne leur trajectoire d’utilisation ou de non-utilisation des services de santé et l’impact de la paternité sur l’utilisation de ces services. L’étude cherche à cibler des façons d’aider les pères à mieux connaître les services de santé offerts au Québec et de les encourager à s’impliquer davantage dans les soins de santé, tant pour eux-mêmes que pour leur famille.

 

Impacts de la diversité culturelle sur les services sociaux et de santé – Discours, faits, enjeux

Alex Battaglini

Les autorités provinciales misent de nos jours sur l’adaptation des services sociaux et de santé pour répondre à la spécificité des communautés culturelles. Cependant, ces mêmes spécificités sont souvent mal définies et la gestion des programmes d’adaptation en est fréquemment affectée. La conférence porte principalement sur l’étude des besoins et des attentes des communautés, sur les impacts de ceux-ci sur les interventions et l’organisation dans le milieu de la santé et sur la variation des efforts de gestion de la diversité culturelle.

 

Intervention de gestion du stress auprès des proches-aidants de personnes âgées vulnérables : une étude évaluative

Francine Ducharme

Misant sur le besoin urgent de soutien aux proches-aidants de personnes âgées, cette conférence met en lumière les résultats d’une étude portant sur l’impact d’une intervention individuelle de gestion du stress. La conférencière y explicite les étapes de cette démarche d’intervention et en présente les impacts sur le quotidien des aidants.

2006

La pratique infirmière de promotion de la santé et de prévention en CSSS, mission CLSC: de la volonté à la réalité

Lucie Richard, Marie-Hélène Garceau-Brodeur, Louise De Villers

Les infirmières en santé communautaire considèrent la santé comme une ressource pour la vie quotidienne. Leur pratique promeut, protège et préserve la santé des personnes, des familles, des groupes, des communautés et des populations partout où ils vivent, travaillent, apprennent et se divertissent, et ce de façon continue plutôt que périodique. Seulement, de nombreux différends entre leurs aspirations et les objectifs des gestionnaires du milieu de la santé les restreignent souvent dans leur rôle. Cette conférence présente des pistes de collaboration, d’approche et d’outillage pour maximiser le rôle des infirmières en promotion de la santé et en prévention en CSSS.

 

Vivre dans un CHSLD: des personnes âgées racontent leur expérience

Julie Bickerstaff-Charron

Le vieillissement de la population entraîne une présence croissante des CHSLD en province. De plus en plus de familles choisissent d’y envoyer leurs aînés, car en prendre soin à domicile serait trop exigeant pour elles. Qu’est-ce que vivre dans un CHSLD? Les personnes âgées doivent apprendre à composer avec leur perte d’autonomie, à vivre avec les autres dans un environnement restreint et à s’adapter à toutes sortes de changements : routine, attente, nourriture, ennui, etc. Cette conférence présente des témoignages et des opinions d’usagers des CHSLD et propose une vision de ce milieu de vie captée à l’intérieur même de l’institution.

 

Que signifie la responsabilité populationnelle pour les intervenants?

Lise Lamothe

Cette conférence expose principalement la différence entre la responsabilité des CSSS et celle des CLSC, la différence entre la responsabilité populationnelle et l’approche populationnelle et propose certains exemples à succès qui pourraient éventuellement servir de modèles.

Mise à jour : 6 juillet 2017